Maison de services jeunesse

L’essentiel

Enjeu général :
Consolider et coordonner les réseaux d’acteurs afin de mettre en cohérence et de simplifier les procédures

Début : 01/09/2017 Fin : 31/12/2020

Maître d'ouvrage :
BPLC, Bretagne Porte de Loire Communauté

Types de publics :
Tous les jeunes du territoire, Autres

Tranches d’âges du public : 13 / 30 ans

Verbatim du public :
Jeunes et professionnels du territoire

Objectifs opérationnels de l'action :
Favoriser la transversalité des actions jeunesse Offrir aux jeunes la possibilité d’investir un espace pour expérimenter, créer, entreprendre, partager entre pairs Centraliser les dispositifs et les services en direction des jeunes via des permanences Travailler le lien intergénérationnel (place des parents, des acteurs associatifs)

Place attendue des jeunes dans l'action :
Initiative des adultes, partage de décision avec les jeunes

Pour aller plus loin

Territoire : Bretagne porte de Loire Communauté (ex CCMVS)

Eléments de contexte :

  • Bain de Bretagne est l’espace de centralité d’une intercommunalité composée de 20 communes. La commune réunit l’ensemble des services et des structures destinés à la population jeune;
  • Éclatement des structures destinées aux jeunes (travail segmenté, et dispersion géographique malgré quelques réseaux existant);
  • Un besoin exprimé lors de l’élaboration du programme d’action.

Description des étapes du déroulement de l'action :

2017 : Définition du projet de mobilisation
2018 : Mobilisation des jeunes / des habitants
2019 : Définition du cahier des charges (Maitrise d’œuvre)
2020 : Construction

Point d’étape :
Une stratégie de mobilisation des acteurs est en développement pour le projet de Maison de services. Celle-ci se situe à 4 « niveaux », et doit pouvoir définir les contours du projet.
1) Septembre 2017 : implication des élus (lors d’une commission jeunesse).
Présentation des différentes possibilités (sous forme de scénarios en présentant des démarches existantes: CRIJ, Pasteur, Claps…) et questionnements sur leurs attentes quant à la participation des jeunes. Nous utiliserons pour ce faire les travaux existants sur les échelles de participation.
Cette commission permettra de mieux saisir les attentes des décideurs locaux, de pouvoir les « former » ci-besoin sur la participation des jeunes et enfin d’amorcer la phase de mobilisation des autres acteurs.
Nous projetons aussi une comparaison de leurs idées et suggestions avec celles des jeunes. En effet la rencontre des jeunes permise par le retour du diagnostic ( CF fiche action Animation de réseaux) rendra possible cette mise en parallèle du discours des élus et de jeunes.
2) Octobre à décembre 2017 : Constitution d’un groupe de jeunes.
Un groupe de jeunes, qu’on espère animé par des acteurs de terrain, pourra se constituer à la suite des éléments récoltés lors de la rencontre avec les élus. En effet, nous pensons que les jeunes doivent avoir connaissance de toutes les limites et possibilités, sans quoi leur participation et leur « liberté d’action » se verrait amoindrie.
Dans ce cadre, nous proposerons à des acteurs clés (professionnels de jeunesse) de mobiliser des jeunes à la démarche en incluant ces acteurs aux temps d’échanges avec les élus.
De plus nous réfléchissons actuellement à la place que peuvent occuper des collectifs de jeunes déjà existants dans le territoire ( Maison de Natacha, Le repère, CJS, Bain et vous, Jocus Pocus)
3) Décembre2017 à Janvier 2018 : participation de la population.
Les habitants des communes concernées doivent pouvoir s’exprimer sur le sujet et participer au projet. Pour ce faire nous pensons à deux actions qui ne nous semblent pas »antinomiques ». La première est l’organisation d’une action de communication à large échelle ( numérique et/ou graphique) posant des questions précises aux habitants sur leurs attentes et leurs besoins. La deuxième est l’organisation d’un « Word café » citoyen traitant de sujet choisie par les jeunes du groupe…
4) Octobre / Novembre 2017 : Implication de différentes acteurs du territoire.
Avec l’objectif de favoriser la coopération des professionnels, des acteurs associatifs du territoire, un groupe se réunira afin d’accompagner le projet. Ils viendront en appuie des réflexions et projets portés par les jeunes dans ce cadre. L’enjeu ici est d’impulser une dynamique de groupe qui permettrait in fine de développer une gouvernance locale et partagée sur les questions de jeunesse…

Transformations attendues :
Lisibilité des actions et des ressources pour les jeunes / transversalité des acteurs professionnels / Participation des jeunes (ex : pépinière de projets…)

Difficultés potentielles :
Question de mobilité des jeunes hors des temps scolaires. Capacité des décideurs à négocier avec les jeunes impliqués dans le projet au regard de l’enveloppe budgétaire.

Leviers mobilisables :
Capacité des agents à expliciter, défendre les projets de jeunes, et rappeler l’importance de la participation (différents échelons…)

Partenaires :

  • CD 35
  • CAF 35
  • Conseil Régional
  • Acteurs jeunesse du territoire
  • Acteurs de l'insertion, de la formation et de l'emploi du territoire
  • Acteurs sociaux du territoire