Implication des jeunes dans la mise en œuvre et l’évaluation du projet

L’essentiel

Enjeu général :
Consolider et coordonner les réseaux d’acteurs afin de mettre en cohérence et de simplifier les procédures

Début : 01/03/2017 Fin : 31/12/2020

Maître d'ouvrage :
Ville de Lorient

Types de publics :
Tous les jeunes du territoire, Autres

Tranches d’âges du public : 13 / 30 ans

Verbatim du public :
Les structures associatives et institutionnelles du territoire. Des jeunes du territoire, bénéficiaires des actions, usagers des structures ou engagés dans la vie de la cité.

Objectifs opérationnels de l'action :
Impliquer les jeunes dans la mise en oeuvre et l’évaluation du projet. Impulser une dynamique expérimentale autour de la participation des jeunes dans le cadre des actions et des projets de structure des partenaires jeunesse lorientais. Accompagner les acteurs dans cette dynamique participative par de l’analyse de pratiques, des apports théoriques et des expériences menées dans d’autres territoires. Renforcer la co-construction du projet, entre les partenaires et avec les jeunes. Veiller à la prise en compte des valeurs transversales à l’ensemble des actions.

Place attendue des jeunes dans l'action :
Consultation et information des jeunes, Information des jeunes et délégation de certaines fonctions, Initiative des adultes, partage de décision avec les jeunes, Initiative des jeunes, prise de décision en commun avec les adultes

Pour aller plus loin

Territoire : Ville de Lorient

Eléments de contexte :

La première phase du projet s’est appuyée sur une démarche de concertation
des jeunes par des questionnaires diffusés dans les deux quartiers et par des
entretiens informels avec les animateurs. La question de la participation des
jeunes est centrale dans le projet Jeunes en TTTrans et fait partie intégrante de l’expérimentation. Elle est pointée comme un enjeu dans le cadre du diagnostic :
« penser la participation comme un processus, une démarche progressive qui
nécessite d’établir une relation de confiance et que les participants y trouvent un
intérêt ». Des dynamiques sont déjà en œuvre dans les deux quartiers via l’action
des centres sociaux ou sur des projets spécifiques. L’objectif est d’inciter les
jeunes à prendre une place, de construire avec eux et d’expérimenter dans le cadre du projet en évitant le piège de l’ « injonction participative ». Il s’agit donc de construire au long des quatre ans une relation de confiance entre les jeunes et les acteurs associatifs et institutionnels pour leur permettre de s’exprimer et d’intégrer progressivement la gouvernance locale du projet.

Description des étapes du déroulement de l'action :

  • Restitution du diagnostic et du plan d’actions Jeunes en TTTrans auprès des
    jeunes des deux quartiers sous forme d’une exposition dans les deux centres
    sociaux, voire dans d’autres structures jeunesse. L’objectif est de montrer aux
    jeunes que leur parole, collectée via des questionnaires, a bien été prise en compte
    et se traduit dans de l’action concrète à leur destination. Cette exposition
    permettra également de faire connaître les actions du projet et de créer des
    échanges avec les jeunes, pour une première sensibilisation. Si des jeunes se
    montrent intéressés, ils pourront intégrer des groupes de travail sur la mise en
    œuvre des actions.
  • Chaque maître d’ouvrage et acteurs jeunesse volontaires pourra expérimenter
    des espaces de participation avec des jeunes bénéficiaires, usagers ou engagés
    dans leur structure ou actions. Ces expérimentations seront accompagnées
    par une formation-action avec un intervenant extérieur au projet qui proposera de
    l’analyse de pratique, des apports théoriques sur la participation des jeunes et
    alimentera la réflexion par des expériences menées dans d’autres territoires. La
    formation–action sera proposée à différents acteurs du territoire, pluridisciplinaires (centres sociaux, mission locale, BIJ, prévention spécialisée, établissement scolaire, services de la Ville…), tout au long des quatre ans, auprès de deux groupes de 8 à 10 professionnels et au rythme de trois ou quatre rencontres par an. Ces groupes qui resteront, dans la mesure du possible, les mêmes durant le projet permettront également de favoriser l’interconnaissance
    entre les acteurs jeunesse du territoire.
  • Ces expérimentations, dans le cadre des actions Jeunes en TTTrans, devraient
    permettre de faire bouger progressivement la place des jeunes dans le projet, en
    s’appuyant sur leurs besoins et leurs envies. En fonction des parcours de chacun,
    il sera possible pour des jeunes d’intégrer des instances de réflexion plus large dans
    le projet, à l’échelle du territoire ou de la coordination inter-territoriale.
  • Dans un premier temps, nous travaillerons sur un bilan par les jeunes, action par
    action en mobilisant les bénéficiaires et les jeunes impliqués dans les actions via
    des services civiques ou des stages. Les jeunes pourront ensuite, sur la base du
    volontariat, échanger sur les autres actions afin de faire remonter une évaluation et
    une réorientation des actions auprès des pôles de coopération territoriale.

Transformations attendues :
La participation des jeunes à tous les niveaux du projet Jeunes en TTTrans. L’impulsion d’une dynamique participative avec des jeunes auprès de l’ensemble des acteurs jeunesse du territoire, dans le cadre de leurs actions et du fonctionnement de leurs structures. La transformation des représentations des jeunes sur les institutions/les associations et inversement. L’amélioration de l’accès aux droits et aux services par une meilleure prise en compte des besoins et des attentes des jeunes. La facilitation des parcours des jeunes. L’évolution des rapports intergénérationnels dans les deux quartiers

Difficultés potentielles :
Se contenter de jeunes « cautions » sur des dynamiques participatives. En rester à l’aspect consultatif des jeunes dans le cadre du projet. Des difficultés à mobiliser des jeunes dans les actions et dans le projet global

Leviers mobilisables :
La sensibilisation, la formation et l’accompagnement des professionnels via la formation-action. L’appui sur des structures et des professionnels ayant établi des relations de confiance avec des jeunes bénéficiaires, usagers ou engagés. L’appui sur l’implication des jeunes dans les actions dans un premier temps pour aller vers une participation plus globale dans le projet. L’appui dans un premier temps sur des jeunes engagés dans les structures via le bénévolat, le service civique, les stages, les contrats aidés…etc

Partenaires :

  • l’ensemble des acteurs associatifs et institutionnels de Lorient Formation-action