Formation des acteurs

L’essentiel

Enjeu général :
Consolider et coordonner les réseaux d’acteurs afin de mettre en cohérence et de simplifier les procédures

Début : 01/01/2017 Fin : 31/12/2020

Maître d'ouvrage :
BPLC, Bretagne Porte de Loire Communauté

Types de publics :
Tous les jeunes du territoire, Autres

Tranches d’âges du public : 13 / 30 ans

Verbatim du public :
Partenaires et professionnels du territoire. Jeunes du territoire

Objectifs opérationnels de l'action :
Développer un projet de formation intercommunal sur les questions liées à la politique publique de jeunesse pour : Renforcer les compétences et les connaissances des acteurs locaux sur les questions de jeunesse - Outiller les acteurs du territoire (professionnels, habitants, jeunes, élus...) pour faciliter la participation des jeunes. Faciliter l'adaptation des postures et des pratiques des professionnels intervenant en direction des jeunes.

Place attendue des jeunes dans l'action :
Consultation et information des jeunes, Information des jeunes et délégation de certaines fonctions, Initiative des adultes, partage de décision avec les jeunes

Pour aller plus loin

Territoire : Bretagne porte de Loire Communauté (ex CCMVS)

Eléments de contexte :

Ressources :

– Existence d’une coordination jeunesse avant JeTTT.
– Existence de réseaux d’acteurs constitués et thématisés (Santé et bien-être, emploi, insertion, sport, animation jeunesse etc.)
– Approche collaborative déjà enclenchée entre certains acteurs.

Besoins :

Envisager le parcours des jeunes dans une approche globale (non plus segmentée) en développant l’interconnaissance des professionnels et en replaçant les besoins des jeunes au centre des préoccupations.

Place des jeunes :

Se donner la possibilité d’intégrer des jeunes, des collectifs de jeunes, à ces temps de formation pour ne pas s’éloigner des besoins du public.

Éléments de diagnostic :

Dans la partie consacrée aux réseaux d’acteurs, le diagnostic montre le besoin de favoriser les coopérations professionnelles tout en développant l’implication des jeunes aux actions et aux réflexions (ex : réseau d’acteurs thématiques)

Description des étapes du déroulement de l'action :

L’actualité de l’action

  • 17 avril 2019 : Apéro de présentation du studio Bad’plafond pour l’action LBEM (Laboratoire Bienveillant d’Expression Musicale) qui permet à des jeunes de profiter gratuitement de formation musicales dans un studio professionnel.

  • 13 au 15 août 2018 : FORMATION COLLECTIF DE JEUNESLes jeunes du groupe DEEP SIDE ont profité du centre Keravel à Plougasnou pour construire et renforcer leur projet associatif. Dans un cadre intergénérationnel et propice à la motivation collective ils ont été accompagné à la définition de leur statut et à la conception de leur projet associatif. Des rencontres avec des acteurs locaux de l’action jeunesse et associative (RESAM et TROC SON) à la MJC de Morlaix auront aussi permis au groupe de poser des questions spécifiquement liées à leur projet. Ce temps a donc été l’occasion de découvrir un nouveau territoire, de gagner en compétences sur les questions associative et de souder encore plus le groupe grâce au cadre proposé. Les prochains temps de formation avec le groupe sont prévus en septembre / octobre et décembre, elles seront basées sur les questions méthodologiques et juridiques ainsi que les aspects financiers.

  • 25 mai 2018 : “INTERVENTION DANS L’ESPACE PUBLIC : PRATIQUES, TECHNIQUES ET POSTURES”

Journée de formation animée par le GPAS Bretagne, avec une partie de l’équipe d’animation jeunesse du territoire. La journée s’est construite en deux temps. La matinée nous avons sillonné le territoire à la rencontre d’habitants, en privilégiant les discussions basées sur leur connaissance, avis, représentation de la commune. L’objectif étant d’analyser les effets d’une telle démarche, de se confronter à une composante important de la pédagogie sociale; la présence au quotidien dans les espaces de vie.

  • 23 mai 2018 : Formation-Action, 1er module, de 4 au total, de la formation-action animée par l’association Keur Eskemm en direction de professionnels de l’OCAS (Office cantonale d’animation sportive), LÉO LAGRANGE OUEST et du service numérique de BplC. La formation est construit pour des professionnels qui accompagnent des groupes de jeunes à la prise en compte de leurs compétences. Il s’agit de reprendre ensemble les valeurs défendues, déconstruire la notion de compétence et les accompagnements développés pour adapter au mieux sa posture et envisager les suites à donner. Prochain temps: le 12 septembre 2018.

 

  • 4 mai 2018 : Formation collectifs de jeunes, trois collectifs de jeunes sont accompagnés :  DEEP SIDE (groupe de musique local, l’association Schmoul, l’association Artison et Opus 17), VIZION (groupe de musique locale), AIDION (collectif qui met en place des évènements de jeux de rôles).

Un lien s’est construit avec Céline de Vallons solidaires pour répondre au plus près à leurs besoins et faire le relais avec l’action formation des collectifs que Vallons Solidaires met en place dans le cadre du JeTTT. Une première rencontre avec elle a eu lieu en avril. De cette première rencontre a émergé des besoins différents en fonction des collectifs. Deep side et Vizion : être accompagné sur l’organisation du groupe, pour commencer à réfléchir à leur « professionnalisation ». Les deux groupes sont aussi en réflexion pour constituer du commun dans le territoire (label local ? Matos partagé ?). AIDION: être accompagné pour structurer leur action, pour se constituer en association.

La formation s’est déroulée en trois temps :

  • Réflexion sur l’identité du groupe : qui on est ? Qu’Est-ce qu’on fait ? Qu’est-ce qu’on défend ? Pour qui ?
  • Regard croisé sur l’autre groupe…
  • Co-définition des besoins, et organisation des « tâches ».

Un projet de « label local » a été évoqué pour faciliter l’organisation administrative et partager les ressources. La proposition du temps à Plougasnou pour continuer l’organisation de ce label a faite aux participants. Ils doivent en parler entre eux. Céline et Matthieu se sont engagés à récolter des informations sur les labels locaux

  • 13 avril 2018 :  » CONNAISSANCE PARTAGÉE DU TERRITOIRE : QUOTIDIENS, SPÉCIFICITÉS ET ENJEUX »

Intervenant : Arnaud Gadbin (Professeur de sport à la DDCSPP, Co-président du conseil de développement au collège citoyen, Bain de bretagne). Facilitateur : Matthieu Rault (Chargé de mission Jeunes en TTTrans, Bretagne porte de Loire Communauté). Professionnel.le. s présent.e. s : Animatrices et Animateurs jeunesses Leo Lagrange

Objectifs :

  • Développer et partager nos connaissances du territoire, des réseaux et des jeunes.
  • Renforcer le travail de coopération des professionnel.le.s
  • Mesurer les connaissances et compétences professionnelles des participant.e. s afin de renforcer le travail d’accompagnement et de formation enclenché.
  • Encourager le développement d’un projet collectif et partagé sur l’action jeunesse dans le territoire.

Organisation :

Lors de cette journée, il s’agissait d’explorer ensemble les spécificités des réseaux, et des jeunes du territoire. Le but étant d’ouvrir et d’échanger sur les réalités sociales et ce qui peut être qualifié d' »informel » dans le territoire mais aussi d’échanger sur nos valeurs et attentes.

Ce temps aura permis de :

  • Partager différentes ressources locales.
  • Distinguer les inégalités géographiques. En effet le sud demeure un territoire « à vivre » et découvrir, ce qui s’explique certainement par la fusion récente.
  • Démontrer l’intérêt de s’appuyer sur des leviers locaux pour transformer les actes pédagogiques en direction des jeunes.
  • Questionner nos pratiques
  • Mieux se connaitre « individuellement »
  • Renforcer de la vision de l’ensemble des ressources disponibles dans l’équipe, les révéler…
  • Pouvoir questionner les valeurs liées à l’identité professionnelles de l’animation socioculturelle.
  • Échanger sur nos attentes, perspectives, idées pour le territoire et se forger des enjeux communs.
  • Mieux appréhender les démarches pédagogiques liées aux enjeux.

Un bilan a été écrit. Un temps d’échanges pour évoquer les suites à donner (plaidoyer collectif ? Propositions collectives ?) sera organisé prochainement.

 

  • Mars 2018 : Programme du Parcours de formation 2018 destiné aux acteurs jeunesse du territoire de Bretagne porte de Loire Communauté:

POINT D’ÉTAPE 2 :

  • Mars 2018 : lancement d’un cycle de formation pour les acteurs du territoire. Deux temps d’analyse de pratiques professionnels autour de la notion d’accompagnement ont été réalisées avec : L’équipe d’animation jeunesse Léo Lagrange et l’ensemble des agents du pôle Service à la population

Ces deux temps ont mis en évidence des connaissances et manières de faire différentes. Elles ont permis, en coopération avec la coordinatrice jeunesse Léo Lagrange de penser un programme de formations adapté aux professionnels du territoire. Cycle de formation pour 2018 :

  • Avril : connaissance partagée du territoire : quotidiens, spécificités, enjeux
  • Mai : « Aller vers » : pratiques, techniques, postures
  • Sept : « Passer le relais » ; les coopérations professionnelles : valeurs, éthiques, limites
  • Nov : Parcours collectif et accompagnement par les pairs

Nous avons attaché une importance particulière au choix des intervenants. Une communication sera réalisé et diffusé début mars.
Aussi, nous réfléchissons à un temps en fin de formation pour faire se croiser les observations / apprentissage professionnels avec des élus et des membres du groupe interinstitutionnel. Ce procédé doit être validé.

Enfin, il semble intéressant d’intégrer la dimension régionale dans ce cycle de formation en invitant les autres territoires à y participer ou en communiquant sur l’avancée du parcours..

  • Février 2018 : formation scénique et droits culturels, dans le cadre d’un partenariat avec l’association Schmoulbrouk l’accompagnement d’un collectif de jeunes s’est mis en place. L’objectif était de répondre à un besoin d’accompagnement à la pratique musical et au développement d’un collectif. 2 jours de formation scénique et musical :

Temps 1 : Vendredi 5 janvier, Studio Bas de Plafond (Saint Sulpice des Landes), nombre de jeunes : 4, intervenants : Bertrand Bouessel + Ludo (Opus 17)

Temps 2 :  Dimanche 14 janvier (MJC de Pacé), nombre de jeunes : 4, intervenants : Bertrand Bouessel + Ludo (Opus 17)

A la suite de ces deux temps de formation les Deep Side ont joué au festival du Schmoul, les jeunes ont réaffirmer leurs besoins d’accompagnement sur le développement en collectif, avec des questions liées aux droits culturels.

  • 1 ou 2 jours de formations aux outils d’organisation en collectif

Le collectif Deep Side souhaite intégrer un autre groupe Vision aux formations. De plus, nous avons commencé à développer un lien avec le collectif « Mémé sort des orties » (jeunes engagés sur l’organisation d’un festival à Pancé) pour qu’ils profitent de ce temps. Un temps de rencontre avec Deep Side et Vision a eu lieu le 13 janvier pour organiser ce temps. Ils ont réaffirmer le besoin d’informations sur les démarches et les droits culturels, mais aussi sur les possibilités de développement commun (label…). Nous réfléchissons à un temps qui croise une ou deux rencontres et une visite d’un lieu permettant l’organisation collective (jardin moderne, claps…). Aussi nous commençons à associer d’autres acteurs à la démarche (service culturels, PIJ…).

Pour aller plus loin: Suite à cette construction commune, nous avons commencé un accompagnement de l’association Artison (Bertrand Bouessay) pour développer un projet sur l’accompagnement musical (mise à disposition de studio ? Liens avec anims ?…) Ça se construit.

  • Décembre 2017 : Préparation du cycle de formation sous forme de « Livret de formation JeTTT » :
  1. « Analyse de pratiques » une fois par trimestre (animateurs LLO)
  2. « Formation / action » à partir de besoins analysés par l’équipe JeTTT et la coordinatrice LLO. Trois thématiques retenues : l’Aller vers / La connaissance du territoire / Le passage de relais. Pour ces trois thématiques un.e intervenant.e sera présent.e pour accompagner l’animation de la formation et l’échange avec l’équipe. Outiller l’équipe d’animation et renforcer leur participation au projet JeTTT. Développer les connaissances des professionnels et associations sur le service civique et assurer un accompagnement collectif des jeunes concernés dans le territoire (formations communes, parcours…). Renforcer les compétences des acteurs (agents, professionnels, associations, collectifs) sur l’accompagnement des bénévoles (suivi, référentiel de compétences). Permettre le développement des compétences liés au fonctionnement associative, à l’action collective….
  • 14 octobre 2017 : Visite du CLAPS et de PASTEUR avec Lorient (équipes JeTTT, professionnels jeunesse, et jeunes). Les objectifs sont :Faire se rencontrer deux territoires inscrits dans la démarche JeTTT. Donner la possibilité aux acteurs JeTTT d’échanger avec des jeunes engagés dans des démarches de participation. Formaliser les conditions de réussite d’une telle démarche. Permettre un temps de formation partagé et informel impliquant jeunes et professionnels.

POINT D’ÉTAPE 1 :
Après avoir rencontré plusieurs acteurs du territoires (agents de la BpLC, associations, habitants…) différents besoins commencent à être identifiés :

• Identification des ressources professionnelles existantes dans le territoire, et des réseaux existants… = lien animateurs / missions locales …
• Connaissance du territoire et des problématiques de jeunesse communes.
• Apport sur la participation des habitants, et les moyens à disposition pour le faire.

  • Octobre et novembre 2017 : implication des collectifs de jeunes (Maison de services jeunesse, CJS, Jocus Pocus, Maison de Natacha, Bain et vous, projet bien-être) pour la définition des manques, des possibilités d’amélioration…
  • 24 octobre 2017 : premier temps collectif autour du jeu de carte « Et vous? » avec des jeunes de Crevin à l’Espace jeunes (10 jeunes entre 15 et 17 ans). création d’un jeu de carte à partir des éléments du diagnostic : 7 thématiques couplées à des affirmations ou questions : Mobilité / Vie quotidienne / Loisirs / Engagement, participation / Bien-être / travail, étude, orientation / Accès à l’information.

  • Lancement d’une communication locale JeTTT pour recenser besoins et idées des habitants et des jeunes.

  • 18 octobre 2017 : temps d’analyse de pratiques avec l’équipe d’animation LLO, la DTA (Cécile Garnier) et la coordinatrice locale (Pascale Jardin)
  • Septembre 2017 : organisation de temps collectifs avec les animateurs jeunesse du territoire pour échanger sur leurs rôles, leurs missions, leurs attentes, leurs besoins en formation…

Plus en détails

2019 / 2020 :

  • Un cycle de formations / rencontres accessible à l’ensemble des acteurs du territoire (professionnels, représentants associatifs, élus, jeunes, habitants…)
  • Une formation-action (analyse des pratiques collectives) à destination des animateurs et animatrices jeunesse Léo Lagrange.
  • Accompagnement et formation des pratiques musicales des jeunes amateurs par une association locale (Artison).

2017 / 2018 :

Étape 1 : Identification des besoins dans le territoire

– Rencontre avec les professionnels
– Se référer aux éléments du diagnostic pour bien mettre en avant les ressources dans le territoire (acteurs, experts, jeunes avec des compétences particulières)
– Nécessité d’introduire des temps collectifs avec l’ensemble des réseaux constitués pour aborder les besoins en formations.
– Interroger les jeunes sur leurs attentes en termes de compétences professionnelles.

Étape 2 :

  • Organisation des temps de formation

– Co-construction du programme de formation (avec les acteurs professionnels et des jeunes) : choix des intervenants, formateurs, méthodes d’animation, de transmission.
– Accompagner l’appropriation du projet par les intervenants

Étape 3 :

  • Évaluer les impacts sur les pratiques professionnelles
  • Mettre en place une méthode d’évaluation participative : Formation => expérimentation sur le terrain => Feedback (retour)

Transformations attendues :
Horizontalité entre les professionnels et les jeunes. Participation des jeunes à la structuration du réseau professionnel et des réponses apportées sur le territoire. Un réseau de professionnels opérationnels, en capacité de répondre aux exigences du territoire.

Difficultés potentielles :
Mobilisation des jeunes. Implication des réseaux d’acteurs professionnels.

Leviers mobilisables :
1) Mobilisation des jeunes : S’appuyer sur les groupes de jeunes déjà impliqués dans la vie locale. Intégrer les « contraintes » temporelles des jeunes dans leur mobilisation (utilisation d’outil numérique, prévoir temps en soirée, en weekend). Doter les jeunes des outils et des compétences importantes pour une meilleure compréhension du territoire (expliciter éléments du diagnostic…). S’appuyer sur les temps d’animation déjà organisés pour construire des passerelles. 2) Implication des réseaux d’acteurs : Mettre en place une méthodologie participative pour la co-construction des formations. Diversifier les structures et professions représentées et permettre l’intégration de nouveaux acteurs (développement partenarial…)

Partenaires :

  • Léo Lagrange Ouest Coordination partagée
  • Services communautaires Pij / Multimedia / Culture / Sport / PAE
  • OCAS (Office Cantonaux de l’Animation Sportive)
  • Agence Départementale Pays Vallons de Vilaine (Service vie sociale et CDAS)
  • We Ker
  • Maison Famille Rurale
  • Les établissements scolaires du territoire (Collège, lycée)
  • Association Vallons Solidaires (pôle ESS - Economie Sociale et Solidaire)
  • CAF 35
  • DDCSPP 35
  • Conseil Régional de Bretagne
  • APASE Redon
  • Conseil de développement BpLC
  • Ligue de l'enseignement 35
  • Coopérative Rhizome
  • Scop La Trame
  • GPAS Bretagne
  • Association Artison
  • Association Schmoul
  • Association Deep Side
  • Association Keur Eskem
  • Association Mémé sort des orties
  • Médiathèque de Bain de Bretagne
  • Opus 17
  • Le point Bar