Vers une politique de jeunesse intégrée

L’essentiel

Enjeu général :
Consolider et coordonner les réseaux d’acteurs afin de mettre en cohérence et de simplifier les procédures

Début : 01/01/2017 Fin : 31/12/2020

Maître d'ouvrage :
Morlaix Communauté

Types de publics :
Tous les jeunes du territoire, Autres

Tranches d’âges du public : 13 / 30 ans

Verbatim du public :
Les professionnels jeunesses. Les élus jeunesse des communes. Les DGS. Les 13/30 ans, par le biais des programmes d’actions des maîtres d’ouvrages.

Objectifs opérationnels de l'action :
Créer un réseau de partenaires pour : une meilleure connaissance des objectifs et compétences de chacun - une meilleure prise en charge et orientations adaptées des jeunes - un développement d’actions collectives - en associant les jeunes au fur et à mesure.

Pour aller plus loin

Territoire : Morlaix communauté

Eléments de contexte :

Le besoin de coordination des politiques jeunesse, des acteurs jeunesse et des actions visant ce public, est aujourd’hui avéré et bien identifié (cf diagnostic).

Son développement, dans l’état actuel des budgets contraints, n’est pas possible, malgré une demande de plus en plus forte.

Un manque de visibilité et de lisibilité d’une politique jeunesse communautaire menée par différents acteurs.

Description des étapes du déroulement de l'action :

L’actualité de l’action

  • 06 juin 2019 : Forum d’inter connaissance des professionnels de la jeunesse du territoire

  • Septembre 2018 : Catalogue 2018/2019 des associations et des interventions dans les collèges et les lycées du territoire : Télécharger le catalogue ICI

Plus en détails

2019/2020 : « Consolidation et coordination des réseaux d’acteurs, pour une mise en cohérence, une complémentarité et une simplification des procédures »

  • Des instances de prise de décisions : avec une Coordination Locale, la « CoLoc » (espace de coopération sur la mise en œuvre des politiques de jeunesse), avec les partenaires jeunesse maitres d’ouvrage + les centres sociaux, avec le Groupe Inter institutionnel composé des partenaires associatifs et institutionnels jeunesse et la constitution d’un groupe d’élus représentants toutes les compétences de la communauté d’agglomération.
  • Des actions gérées par la CoLoc : le Forum d’inter connaissance entre professionnels, une réflexion sur la mise en place d’une formation locale diplômante pour les professionnels de jeunesse et des actions de lutte contre les discriminations.
  • En 2020, une journée « carte blanche » jeunesse, complètement gérée par les jeunes ayant bénéficié des actions Jeunes en TTTrans.

2017/2018 : « Gouvernance collective des actions jeunesses et coordination de l’expérimentation »

C’est pour nous l’occasion de réaffirmer que la Communauté n’a pas de compétence jeunesse, mais une compétence de coordination des politiques jeunesses au niveau local, et que « jeunes en TTTrans » permettra d’expérimenter une coordination collective réalisée par les 6 maîtres d’ouvrages.

Cette coordination doit permettre une nouvelle dynamique, plus de complémentarité, plus de cohérence, et surtout plus de lisibilité des dispositifs existants pour les jeunes sur le territoire.

Cette instance aura aussi pour but de suivre les actions de Jeunes en TTTrans, en travaillant avec l’équipe projet qui coordonne la projet régional, et de croiser avec les autres territoires.

Mais également de centraliser les besoins des jeunes et des partenaires jeunesses : mutualisation, complémentarité/coordination, formation des partenaires jeunesse et/ou des jeunes.

L’autre axe, en lien avec le projet de territoire, serait de recenser toutes les politiques et/ou dispositifs spécifiques jeunesse dans chaque compétence de Morlaix Communauté, pour une meilleure visibilité.

Coordination partagée :

Travail sur une convention entre Morlaix Communauté et la Ville de Morlaix, la coordination dans le cadre de « Jeunes en TTTrans ».

Mise en place de temps de travail commun pour :

– Croiser les programmes d’actions avec tous les partenaires

– Réaliser les fiches actions annuelles

– Coordonner les actions de façon collective

– Faire les points administratifs et bilans trimestriels à remettre à l’EHESP pour l’ANRU

– Évaluer, réadapter l’action, les démarches innovantes

Participation des jeunes :

Formation/Information, et réflexion sur les nouvelles formes de participation des jeunes (1ère, le 7 février 2017).

Recueil audio de la parole des jeunes sur la « participation » : préjugés, envies, pratiques… (Micro-onde et crustacés).

Mobilité collective des jeunes sur les actions JeTTT (dispositif « jeunes et mobiles »).

Valorisation de la bourse « projet jeunes » et des actions soutenues, par les jeunes.

Visibilité de la politique jeunesse de Morlaix Communauté :

Recensement en interne des différentes lignes politiques jeunesses par compétence (1er recensement effectué par Houzaïya Souhili, Stagiaire)

Transformations attendues :
Instance de coordination développant une vision globale, permettant d’alimenter la cohérence des politiques locales de jeunesse, en complémentarité avec les autres collectivités, structures… Simplification administrative pour les professionnels jeunesse, pour plus de temps pour se consacrer à l’action auprès des jeunes et favoriser leur participation Positionnement de la politique jeunesse comme une démarche prospective sur un territoire, coordonnée avec les autres politiques publiques (aménagement du territoire, culture, économie, transports...).

Difficultés potentielles :
Mobilisation des maîtres d’ouvrage sur les 4 années. Gestion des différents points de vues, culture métier.

Leviers mobilisables :
Visibilité de cette coordination partagée. Formalisation par des conventions.

Partenaires :

  • Ville de Morlaix
  • DDCS
  • CD 29
  • CAF 29
  • Mission Locale
  • RESAM
  • MJC/PIJ
  • Centre PEP Keravel
  • Association SeSam/PAEJ
  • Centre social ULAMIR
  • Centre social Ti an oll
  • Centre social Carré d'as
  • Les partenaires jeunesse, culture et économie du territoire